2
(SizeLimitingPyMap: {nl=Bamboe vlonderplanken vs. composiet vlonderplanken nl, id: 41439792466, slug: nl/bamboe-vlonderplanken-vs-composiet-vlonderplanken, en-gb=Bamboo decking vs composite decking en-gb, id: 40948725271, slug: bamboo-decking-vs-composite-decking})
  • FR
 
Écologie, Terrasse, Production

Terrasses en bambou et terrasses en composite

"Peu d'entretien", "pas d'entretien", "une terrasse sans souci" : autant d'accroches pour attirer l’attention auprès des nouvelles gammes de terrasses extérieures : les alternatives composites. Mais que signifie exactement le terme "composite" et dans quoi nous engageons-nous ? Pour répondre à cette question, nous allons examiner le produit et le comparer au bambou en fonction des différentes étapes de son cycle de vie : croissance, production, utilisation et fin de vie.

Quels sont les différents types de terrasses en composite ?

Commençons par distinguer les différents types de terrasses en composite ou en plastique avant de comprendre comment elles sont fabriquées. En général, plusieurs matériaux sont utilisés de manière assez uniforme, mais le processus de production et les quantités de ces éléments diffèrent. Les 3 types généraux de lames de terrasse composite sont les suivants :

  • Les terrasses composites (terrasses bois-plastique/WPC) - généralement un mélange de fibres de bois et de plastique.
  • Composite recouvert - presque la même chose que le WPC, mais avec une couche extérieure en polymère.

Les terrasses en plastique (polychlorure de vinyle/PVC) - 100% plastique. Les principaux matériaux de tous ces produits sont généralement les mêmes, mais en quantités différentes et dans des gammes de qualité différentes :

  • Fibres de bois : particules de bois / poudre de bois / poussière de bois / sciure.
  • Plastiques à base de pétrole : chlorure de polyvinyle (PVC) / polyéthylène (PE) / HDPE (polyéthylène de haute densité) / polypropylène (PP).

Quels composants trouve-t-on dans les terrasses en composite et en bambou ?

Dans le cadre de cette comparaison, les terrasses en composite seront examinées plus en détail car elles sont le plus souvent comparées aux terrasses en bois dur ou naturelles en termes de performances et d'aspect.

Composants des terrasses en matériau composite :

  • Plastique (40-70%) : PVC, PP ou PE (composant principal)
  • Fibre de bois (poussière / particules / copeaux de bois) (composant secondaire)
  • Agent de liaison = colle (dans certains cas)
  • Pigment (noir de carbone (CB), dioxyde de titane (TiO2))

(Fiches techniques des plus grands fabricants de composites, TREX, INNOWOOD, TimberTech, Wellmade WPC)

Plastique

Le type de plastique dépend du fabricant. Le plastique le plus couramment utilisé pour les terrasses composites est le polyéthylène (PE) ou les granulés de PEHD (polyéthylène de haute densité), mais le PVC (chlorure de polyvinyle) est également souvent utilisé. Le PEHD est le plastique le plus utilisé dans le monde et l'industrie de l'emballage en représente 70 %, des bouteilles de shampoing aux planches à découper, tout est en PEHD. Cependant, les tendances récentes incitent les fabricants de WPC à utiliser le polypropylène PP à la place, car il est moins cassant, plus résistant aux produits chimiques et a un point de fusion plus élevé. Cet élément est acheté par le fabricant, généralement sous forme de petites granules, afin de faciliter la production.

Fibre de bois

Les fabricants de terrasses composites donnent différents noms à cet élément, certains l'appellent particules de bois, poussière de bois, poudre de bois ou encore sciure de bois. Les types de bois les plus couramment utilisés pour cet élément sont le hêtre, le pin, le pin traité, le cèdre rouge de l'Ouest, les granulés de bois provenant de divers bois durs et résineux, mais il s'agit souvent d'un mélange de plusieurs types différents, en fonction de ce que le fabricant est en mesure d'acquérir. Il existe également des fabricants qui utilisent du bois post-consommation, ce qui permet de lui donner une seconde vie. Certains fabricants de terrasses composites affirment s'approvisionner localement en fibres de bois, ce qui signifie qu'ils dépendent des chutes et des restes des travailleurs du bois industriels et des parcs à bois de la région, car c'est ainsi qu'ils achètent (ou prétendent acheter) ce composant.

Agent de liaison 

Certains fabricants utilisent des agents de liaison supplémentaires sous forme de substances chimiques pour faciliter la liaison des composants de la lame de terrasse. Le type d'agent utilisé n'est pas explicitement nommé et il ne semble pas y avoir d'agent de liaison général sur le marché.

Pigment

Différentes substances sont utilisées en fonction de la couleur souhaitée, généralement un mélange de noir de carbone et de dioxyde de titane.

Composants des terrasses en Bamboo X-treme® :

  • Bambou géant 90%
  • Colle (phénol-formaldéhyde)  (composant segondaire)

Bambou

Le bambou Moso est l'une des espèces de bambou géant que l'on trouve en abondance en Chine. Les cannes de bambou Moso sont récoltées après 4 à 5 ans, la membrane supérieure est retirée, les lamelles sont écrasées, thermo-traitées, séchées, imprégnées de colle et compressées dans un moule pour créer des terrasses en bambou. L'un des éléments qui rend MOSO® Bamboo X-treme® si durable est la vitesse à laquelle le bambou pousse. Cette croissance très rapide permet au bambou d'absorber de grandes quantités de dioxyde de carbone (plus que ce qui est nécessaire pour la production et le transport des lames de terrasse) de l'atmosphère et de le stocker dans le produit tout au long de sa vie.

Colle

Une colle phénol-formaldéhyde est essentielle pour créer les terrasses MOSO® Bamboo X-treme®. Le fait de ne travailler qu'avec des marques respectables telles que Dynea® garantit la plus haute qualité et l'absence d'utilisation de produits chimiques nocifs inutiles. MOSO® s'efforce de trouver une alternative biologique pour remplacer cette colle, mais cela s'avère compliqué de conserver la haute qualité.

Production : comment sont fabriquées les terrasses en composite par rapport aux terrasses en bambou ?

Avec l'apparition d'un nombre croissant de fabricants de terrasses en matériau composite, ils semblent que des différences dans le mode de production apparaissent, car elles deviennent plus "vertes" - du moins c'est ce qu'on dit. Les terrasses en bois composite et les terrasses en bambou doivent être traitées avant de devenir des produits finis disponibles à la vente. Pour les terrasses en composite, ces processus diffèrent selon les entreprises et les produits. Pour cette comparaison, nous allons prendre l'extrusion, l'une des approches de production les plus courantes, pour les terrasses en composite WPC afin de les comparer au bambou.

Production des terrasses composite 

  • Ressource: Combustible fossile
    40 à 70 % de particules de plastique (selon le fabricant) mélangées à des fibres de bois
  • Traitement: Les composants sont combinés et chauffés à haute température, entre 165°C et 225°C, (225°C correspond à la décomposition thermique du bois) pour fondre ensemble
  • Moule: Il existe deux procédés principaux pour créer des terrasses en matériau composite :

    - l'extrusion ou le moulage par compression: la plupart des fabricants utilisent l'extrusion. Après avoir mélangé les composants et les avoir chauffés à des températures élevées et sous une pression extrême, ils se transforment en un mélange fondu. Celui-ci est ensuite poussé hors de la machine dans le moule et reçoit une impression de bois.
  • Stockage du CO2 / impact: Les composants et la machine ont un impact élevé sur les émissions de CO2, à l'exception du bois utilisé, qui dépend de sa provenance. Malheureusement, il est impossible de calculer le stockage de CO2 dans un panneau WPC moyen sur la base des informations publiques disponibles.

(Hietala et al. 2011 Fabrication de terrasses composite plastiques à base de copeaux de bois).

La production de la terrasse Bamboo X-treme® 

  • Ressource: Base biologique
    La canne de bambou est transformée en lamelles, l’écorce et la membrane interne sont retirées pour être ensuite écrasées.
  • Traitement: Les lamelles sont thermo-traitées à 200°C pour éliminer le sucre et de la résine PF est ajoutée pour lier les fibres de bambou écrasées entre elles.
  • Moule: Les fibres de bambou thermo-traitées sont pressées dans un moule à très haute pression pour créer un panneau de bambou dense. Ce dernier est ensuite profilé en lames avec différentes surfaces, des rainures sur les côtés pour permettre une installation avec des clips et des têtes de lames aboutables pour faciliter l’installation.
  • Stockage du CO2 / impact: Le bambou capture d'énormes quantités de CO2 pendant la phase de croissance, qui est ensuite stocké dans le produit tout au long de sa vie. Les calculs de stockage de CO2 permettent d'en calculer la teneur exacte.* À titre d’exemple, 1m2 de terrasse MOSO® Bamboo X-treme® stocke 33,93 kg/CO2. Vous trouverez plus d'informations sur le stockage du CO2 dans les produits en bambou sur ce blog

Utilisation : quelles sont les performances des terrasses en composite et en bambou ?

Bamboo X-treme® fait partie des solutions de terrasses naturelles les plus durables disponibles, avec une stabilité et une durabilité extrêmes. Cependant, la terrasse Bamboo X-treme® est-elle aussi durable si on la compare aux terrasses en composite ?

  Composite Bambou
Garantie En moyenne 25 ans, mais elle peut aller jusqu’à 50 ans selon les fabricants. 25 ans
Vieillissement / Dégradation par les UV Pas naturel, les couleurs s'estompent généralement avec le temps. Patine naturelle de couleur grise, peut être entretenue avec un saturateur ou une huile pour retrouver une couleur brun foncé.
Aspect Motif d'impression sur bois, répétitif, artificiel et non naturel. Un aspect naturel.
Classe d'usage Indisponible 4 (EN335)
Classe de durabilité 1 à 3, le plastique ne se décompose jamais mais il perd ses caractéristiques techniques. 1 (EN350)
Certifications écologique LEED, BREEAM - en fonction des matériaux recyclés. HQE, LEED, BREEAM, WELL, calcul des émissions carbone (CO2)
Dégâts Difficile à réparer sans remplacer une lame dans sa totalité.  Peut-être poncée et saturée ou huilée pour retrouver son aspect initial.
Entretien 
Un nettoyage régulier est nécessaire. Une seule couleur, ne peut être poncée ou huilée pour retrouver un aspect neuf. Un nettoyage régulier est nécessaire. La terrasse peut être entretenue, laissée avec son aspect gris vieillie ou traitée avec une huile ou une finition pour faire ressortir la couleur et le grain naturel du bambou.
Surface temperature Les terrasses en composite deviennent très chaudes au toucher lorsqu'elles sont exposées à la lumière directe du soleil, en raison des composants en plastique. Les matériaux naturels ne sont pas aussi sensibles à la lumière directe du soleil que le plastique. Le Bamboo X-treme® obtient un crédit LEED pour son indice de réflexion solaire.
Affaissement et courbure Les terrasses en composite nécessitent davantage de solives, car elles sont composées de poussière de bois et de particules de plastique. Elles n'ont donc pas de fibres longues et sont plus susceptibles de s'affaisser et de se courber avec le temps. Les terrasses en bambou, comme les autres terrasses en bois dur naturel, sont composées de fibres plus longues, ce qui les rend beaucoup plus résistantes dans le sens de la longueur et moins susceptibles de s'affaisser ou de se courber. Cela signifie que moins de solives sont nécessaires. Cette stabilité permet également que les têtes de lame soient aboutables (effet de lame sans fin) et des rainures sur les côtés pour un système de fixation par clips.

 

Fin de vie : que se passe-t-il lorsque le produit n'est plus utile ?

Bien que les terrasses en matériau composite soient censées être recyclables, comme n'importe quel autre matériau de terrasse, cela est discutable. Le matériau composite hybride qui est créé ne peut pas être séparé et la forte teneur en plastique le rend impropre à la réutilisation, au recyclage ou à la combustion dans une centrale d'énergie biosourcée, de sorte qu'il finira par remplir nos décharges.

Les terrasses en bambou, en revanche, peuvent être brûlées dans des usines de production d'énergie biologique comme d'autres matériaux naturels. (Pour en savoir plus sur le bambou dans l'économie circulaire, lisez cet article. Avec un ponçage et entretien avec une finition, les terrasses en bambou peuvent retrouver un aspect proche de leur aspect d’origine et ainsi être réutilisées. Contrairement aux terrasses en composite qui ne peuvent pas être poncées à nouveau et dont la beauté naturelle ne peut pas être mise en valeur. N'oublions pas que pendant la durée de la garantie de 25 ans fournie par MOSO®, la ressource naturelle qu'est le bambou Moso aura déjà repoussé 5 fois, alors que l'alternative WPC à base de pétrole utilise des ressources fossiles et finit par remplir les décharges et nos océans, y compris les problèmes de plus en plus inquiétants liés aux microparticules (Pour en savoir plus voir le forum économique mondial, Fondation Ellen MacArthur et McKinsey & Company, The New Plastics Economy - Rethinking the future of plastics, 2016, http://www.ellenmacarthurfoundation.org/publications).

Quel est le meilleur choix : des terrasses en bambou ou en matériau composite ?

comparison-bamboo-wpc-deckingBien qu'il soit difficile de lire entre les lignes, il est essentiel de faire des recherches avant d'investir dans des terrasses en composite. Elles ne sont pas aussi durables qu'il n'y paraît et nombre des éléments qui les rendent "écologiques" sont exagérés. Vous souhaitez en savoir plus sur les terrasses en bambou par rapport à d'autres matériaux ? Consultez notre tableau comparatif des matériaux de terrasse

Tableau comparatif des matériaux de terrasse

*La source d'information de ce blog a été trouvée dans les fiches techniques, comme les documents MSDS, de plusieurs fabricants de terrasses en composite. Voir plusieurs exemples :

Author Image
Nicole Nicholson

Marketing & Sustainability Specialist

April 2021

linkedin mail